La dépendance affective. - Love Consulting
Pour obtenir une évaluation gratuite ! Cliquez-ICI

Qu’est ce que la dépendance affective ?

Le mot « dépendance » signifie que nous dépendons forcément de quelque chose pour avancer. La dépendance affective veut donc dire que notre bonheur, bien être, dépend de l’autre.

Quelque chose qui peut se révéler destructeur et dangereux ?! Vous vous demanderez pourquoi, si l’autre est bien avec vous et que tout se passe bien ?!

Tout simplement parce que si un jour, l’autre n’est plus là, vous penserez que vous n’êtes plus rien parce qu’il était le moteur et la force dont vous aviez besoin.

Vivre dans la dépendance affective, c’est subir et avoir peur constamment. Peur que l’autre nous quitte, qu’il ne nous aime plus assez…

Comment le dépendant affectif perçoit-il le couple ? 

Etre amoureux dans ces conditions signifie que vous vivez un amour fusionnel inconditionnel dans la plus grande passion.

Vous avez besoin de vous surpasser, de vous investir à fond et vous ne laissez pas de place à la déception mais c’est vivre aussi avec cette crainte de ne pas être à la hauteur. 

Vous donnez tout ce que vous avez comme ressources pour rendre l’autre heureux. Mais dès que quelque chose sort de votre cadre, que vous sentez votre partenaire distrait ou absent, c’est la cata !!!!

Un dépendant affectif est prêt à beaucoup, même à pardonner parfois l’impardonnable parce qu’il est impossible de concevoir la vie différemment qu’avec lui ou seul(e)!!!

De plus, une personne dans cette situation a constamment le besoin d’être rassuré(e) par l’autre.

Cela se traduit par des questions récurrentes «  est ce que tu m’aimes ? », par des comportements oppressants : ce besoin de toujours savoir ce qu’il fait, avec qui il est …

Evidemment, c’est quelque chose qu’on ne maîtrise pas. Mais si on décide de fonctionner autrement, de se laisser un peu plus de place à soi même, il est possible de vivre notre relation autrement et plus apaisée.

Pas simple pour l’autre non plus de s’apercevoir qu’il est l’unique curseur du bien être de l’autre.

Pas simple de se dire que la personne qu’on aime serait prête d’arrêter de vivre si un jour on décidait de partir… Evidemment, cette dépendance ne soude pas un couple mais finit inévitablement par l’abîmer.

Vous êtes conscient(e) de cela ?

Vous avez envie de vous sentir plus léger(e) dans votre relation ?

Heureusement, il est possible de vivre autrement !!! 

Comment passer de la dépendance affective à l’indépendance ? 

Dans un premier temps, il faut prendre conscience que la seule personne responsable de notre bonheur c’est ….

Nous même !!! Evidemment pour le comprendre et l’accepter, il faut déjà le vouloir et surtout accepter de se dire que OUI je suis comme je suis, mais que NON, personne n’a le pouvoir d’éteindre la lumière qui me rend heureuse !!!!

dépendance affective

 

Après le travail mis en place, je vous assure que les résultats sont surprenants !!

  • Vous vous sentez plus sécurisé(e) dans votre relation.
  • Vous prendrez plaisir à être vous-même.
  • Vous n’aurez plus peur de dire non à la place d’un oui qui ne l’est pas forcément.
  • Vous aurez la force d’agir en fonction de vos propres désirs.
  • Vous vous sentez mieux dans votre peau.
  • Votre partenaire se sentira aussi apaisé(e) et serein(e)… ce qui lui permettra d’être plus naturel et de ne pas avoir peur de vous faire mal à chaque fois que ça ne va pas dans votre sens…

Ça fait rêver non ? …Alors qu’attendez-vous pour passer de la « dépendance » à « l’indépendance » ?

Je veux être rappelé

Dépendance affective et reconquête : une réalité ?

Par définition, la dépendance est un état psychologique ou parfois physique qui se manifeste par un besoin irrépressible et répété.

On retrouve cette dépendance dans plusieurs domaines comme : les jeux, l’argent, la drogue … mais aussi dans le domaine affectif.

Après une rupture amoureuse, on a souvent tendance à se sentir dépendant affectif de son ex compagnon ou de son ex compagne.

Il est donc intéressant de faire la distinction entre une réelle dépendance affective qui est là et ancrée depuis longtemps et celle qui à comme source la frustration de ne plus être avec la personne qu’on aime. dépendance affective En effet, au travers de mes consultations, j’entends souvent “je suis dépendant affectif depuis la séparation”.

Récupérer son ex copain ou son ex copine est une démarche qui peut être source de nombreuses frustrations : pas de réponses aux messages, pas de contrôle sur ce qu’il se passe …

Je me suis longuement documentée sur le sujet pour faire la différence entre une personne qui est “dépendante par nature” et une personne qui est dépendante à cause de la frustration générée par sa reconquête amoureuse.

Je vous explique tout dans cet article…

Suis je réellement dépendant affectif ?

Il y a certains signes qui ne trompent pas. La dépendance affective est reconnue comme un vrai trouble qui se traite avec un professionnel de la médecine psychiatrique.

Mais comment définir si nous sommes dépendants affectifs ou si nous passons par un état de dépendance suite à ce que l’on vit ?

Cet état provient souvent du fait qu’au moment de la rupture amoureuse, la première chose que l’on se dit, c’est ” Je ne trouverai jamais un autre partenaire”.

dépendance affectiveA partir de cet instant, la reconquête amoureuse et le besoin irrépressible de faire revenir son ex compagnon ou son ex compagne deviennent une réelle obsession.

Voici les principaux signes qui déterminent si nous sommes réellement dépendants affectifs :

  • Un besoin permanent d’attentions et valorisation du compagnon ou de la compagne.
  • Des attentes vis à vis de la relation amoureuse jamais comblées.
  • Peu d’estimes de soi même.
  • Remise en question des propos et intentions de son compagnon ou de sa compagne.
  • Besoin permanent de tout faire avec son conjoint(e)
  • Refus que le compagnon ou la compagne puisse avoir des activités en dehors du couple.
  • Séparations à répétitions à cause de l’oppression que cela provoque chez le partenaire.

En effet, le vrai dépendant affectif à tendance à étouffer son compagnon ou sa compagne. Alors que dans le fond, ses actions ont pour but de se rapprocher et non de s’éloigner.

Pourquoi se sent-on dépendant affectif de notre ex durant la reconquête amoureuse ?

Si évidemment vous répondez à tous les signes cités dans le paragraphe précèdent, c’est sans doute qu’il y a un vrai souci de dépendance affective.

Auquel cas, il est intéressant de se rapprocher d’un professionnelle de la médecine psychiatrique qui aura de vrais outils à proposer pour “pallier” à cette dépendance.

Dans le cas contraire, il faut avant tout comprendre que l’être humain se bat pour obtenir ce qu’il n’a pas. Prenons l’exemple de la vie courante.

Pourquoi travaillons nous ? En général, c’est pour payer nos factures, impôts, sorties … Si nous avons un projet de vacances par exemple, nous nous battrons pour gagner plus d’argent de manière à pouvoir financer notre projet. dépendance affective

Et quand ce projet nous tient à cœur, on compte les jours, on fait des recherches et on en parle très souvent ! Avec un ex compagnon ou une ex compagne, c’est un peu pareil.

Quand on se lance dans une reconquête amoureuse, c’est qu’on veut se donner les moyens de pouvoir récupérer son ex. Ce n’est pas un secret, cette démarche prend plus de place dans notre quotidien donc devient un objectif à atteindre.

C’est à partir de là que ça peut se compliquer dans nos têtes. On se lève le matin, on pense à son ex. On regarde une série, on repense à son ex parce que c’était la série qu’on regardait tous les soirs ensemble.

On se balade, c’est l’ex qui occupe nos pensées  parce qu’on est susceptible de le croiser.

En bref, durant une seule journée, on peut penser à son ex compagnon ou à son ex compagne plus de 50 fois. Suite à cela, nous nous sentons inévitablement dépendant(e)s !

Sauf qu’on ne peut pas  vraiment dire que cette dépendance affective est ancrée parce que dans ce cas, c’est un état passager généré par la frustration ne pas être avec son copain ou son ex copine.

Comment ne plus avoir de dépendance affective durant la reconquête ?

Même si cette dépendance affective à du mal à être maitrisée, il est possible de l’apaiser.

En effet, lorsque la reconquête amoureuse devient obsessionnelle et rythme toutes nos journées, il est compliqué de se sentir autrement que totalement dépendant.

Donc, commençons par réviser nos classiques pour se donner les moyens d’aller mieux.

dépendance affectiveDurant une reconquête amoureuse, il y a des règles à respecter :

  • Prendre du temps pour se recentrer sur soi : c’est important pour faire la part de choses concernant la situation.
  • Lâcher prise : Le lâcher prise consiste à lâcher ce qui ne nous convient pas. Montrer à son ex compagnon qu’on parvient à lâcher prise sur la situation, c’est montrer aussi que nous sommes capables de nous épanouir par nous même.
  • Parfaire son bonheur soi même : qui dit reconquête amoureuse ne veut pas dire rester suspendu(e) à un clou ! Reconquête amoureuse rime souvent avec changements. Il n’y a rien de mal et bien au contraire, de montrer à son ex compagnon que nous avançons et que nous changeons.
  • Parvenir à comprendre les raisons qui ont poussé son ex compagnon ou son ex compagne à décider de la rupture : Un ex qui se sent compris dans sa démarche est un ex qui va plus facilement accepter le contact.
  • Renvoyer une image positive : la positive attitude est un très bon moteur ! Durant une reconquête amoureuse, c’est l’ingrédient indispensable ! Je ne le rappellerai jamais assez mais on ne fait pas revenir son ex copain ou son ex copine parce qu’on lui fait de la peine. Le but étant de lui faire regretter son choix et de lui redonner l’envie d’avoir envie de revenir avec nous 🙂

Petit récapitulatif sur la dépendance affective

Vouloir récupérer son ex compagnon ou son ex compagne est une vraie démarche qui demande un peu d’énergie de bonnes ressources.

Ce n’est pas une démarche impossible !

Au contraire. A partir du moment ou on est convaincu(e) qu’on peut changer ce qui n’allait pas durant la relation amoureuse, qu’on peut se rattraper sur ce qu’on a manqué et que cette relation être sauvée alors il faut se donner les moyens d’y arriver. dépendance affective

Consciente que cette démarche demande de l’objectivité et de l’analyse précise pour savoir quoi mettre en place et quand, j’ai à cœur de pouvoir aider chaque personne qui en ressent le besoin.

Si vous essayez de faire revenir votre ex et que vous avez besoin d’être boosté(e), épaulé(e), compris(e) dans votre démarche avec de vrais outils, conseils et astuces, alors remplissez votre bilan amoureux gratuit pour obtenir un premier avis sur la situation et la manière d’agir.

Abonnez vous aussi ma chaine YouTube qui contient un tas de conseils simples mais très effaces.

Êtes vous dépendant(e) affectif ? Faites le test !

L’amour n’a pas de définition précise. Aimer est un mot auquel vous donnez tout votre sens. Vous pouvez vous sentir libre, heureux lorsque vous êtes en couple mais vous pouvez aussi vous sentir dépendant de l’autre.

Cette dépendance affective peut aussi amener votre couple à la rupture sentimentale si elle devient extrême.

Votre partenaire peut très vite se sentir étouffé, oppressé et peut avoir beaucoup de pression. La dépendance affective n’est pas une maladie incurable.

On peut y remédier. Cette dépendance affective découle de plusieurs facteurs. En effet, il y a des profils plus sujets à cela.

Les personnes qui manquent d’estime de soi et qui ont besoin du regard extérieur pour se sentir valorisées. En général, les dépendants affectifs donnent bien plus qu’ils ne reçoivent, c’est un besoin vital et une source d’épanouissement.

L’idée de pouvoir être abandonnés les terrorise et ils se raccrochent donc à leur partenaire qui inspire la confiance et la sécurité.

1er avis mail gratuit

Je vous propose de faire le test pour savoir si oui ou non vous êtes dépendant affectif. Choisissez oui si vous êtes d’accord et non si vous n’êtes pas d’accord.

Dans le cas d’une rupture amoureuse liée à cette dépendance affective, il est quand même possible d’envisager de récupérer son ex. 

 Vous prenez toutes vos décisions en fonction de votre partenaire :

  • Oui
  • Non

C’est plus fort que vous, vous avez besoin de lui envoyer plusieurs messages dans la journée ?

  • Oui
  • Non

Si votre partenaire sort avec des amis sans vous, cela vous rend malade ?

  • Oui
  • Non

Si votre partenaire devait mettre fin à votre relation, vous pensez que vous ne pourrez jamais surmonter cela ?

  • Oui
  • Non

Vous avez souvent peur que votre partenaire parte si vous vous opposez à lui /elle ?

  • Oui
  • Non

Il n’y que lorsque vous êtes ensemble que vous vous sentez bien ?

  • Oui
  • Non

Vous ne supportez pas qu’il/elle puisse être regardé(e) par quelqu’un d’autre ?

  • Oui
  • Non

Vous avez tout le temps besoin de savoir ou il/elle est, avec qui et ce qu’il/elle fait ?

  • Oui
  • Non

Votre partenaire est tout pour vous ?

  • Oui
  • Non

S’il/elle rencontre des contrariétés, vous êtes aussi contrarié(e) que lui /elle ?

  • Oui
  • Non

Passer un week-end sans lui/elle est inimaginable ?

  • Oui
  • Non

Vous êtes prêt à tout faire pour le /la satisfaire ?

  • Oui
  • Non

Si une amie vous dit du mal de votre partenaire, vous n’écoutez pas et préférez couper les ponts ?

  • Oui
  • Non

Lorsqu’il/elle est dur avec vous, vous laissez passer sans rien dire ?

  • Oui
  • Non

Vous êtes capable d’attendre des heures à rien faire en attendant qu’il /elle vous rejoigne ou réponde à un message ?

  • Oui
  • Non

Des amis vous proposent une sortie entre filles ou entre garçons alors que vous avez « peut-être » la possibilité de votre partenaire à la place, vous refusez sans réfléchir au risque de rester seul(e) ?

  • Oui
  • Non

Vous n’avez pas vraiment d’ univers personnel car vous souhaitez tout partager avec votre partenaire ?

  • Oui
  • Non

Une majorité de OUI : Pas de doute possible, vous dépendez complètement de votre moitié

Vous considérez votre partenaire comme l’une des priorités de votre vie. Impossible pour vous d’imaginer un instant que cette relation amoureuse peut découler sur une séparation du couple. 

Votre partenaire représente tout pour vous, il est votre poumon, votre oxygène. Vous arrivez à certains moments à prendre sur vous lorsque quelque chose vous déplaît mais certains de vos comportements sont incontrôlables :

vous êtes de tendance jaloux / jalouse, vous avez le besoin permanent de tout savoir de ses moindres faits et gestes et si jamais il/elle se permettait de sortir sans vous, c’est douloureux parce que l’idée qu’il/elle puisse s’amuser sans vous est difficile.

Ce comportement qui peut être interprété comme une belle preuve d’amour  peut compromettre la pérennité de votre relation sentimentale.

Même si votre partenaire vous aime aussi, il peut étouffer à cause de votre comportement.

Accepter que l’on puisse être heureux sans vous l’espace d’une soirée ne veut pas dire que l’on ne vous aime pas.

Comprendre qu’un couple c’est être deux personnes avec leurs univers respectifs qui « en plus » ont un univers commun c’est s’assurer une tolérance et une confiance particulière au sein de son couple.

 

Une majorité de NON : Vous êtes amoureux mais vous êtes raisonnable

Sauvé, vous n’êtes pas quelqu’un de dépendant affectif. Vous êtes amoureux votre partenaire mais vous faites en sorte de ne pas être dans l’excès.

Souvent, vous savez démontrer votre amour par vos actes plutôt que par vos paroles.

Il est important pour vous de préserver votre univers personnel parce que cela reste votre source d’épanouissement.

À l’inverse du dépendant affectif, vous ne ressentez pas le besoin d’être collé à votre moitié H24 tout en sachant apprécier les moments à deux. Vous avez compris que pour que le couple s’épanouisse, vous devez d’abord vous épanouir personnellement.

La dépendance affective amène souvent  une image faussée de la relation sentimentale.

Si vous faites partie de ces cas, rassurez-vous vous n’êtes pas dans une impasse, au contraire.

Il y a des exercices à mettre en pratique au quotidien pour vous aider à sortir de ce cercle vicieux et à préserver votre couple. En bref, si vous êtes motivée et que vous l’envie de guérir de cette dépendance affective vous avez  toutes les chances d’en sortir.


1er avis mail gratuit

Aimer dans la fusion 

Dans cet article, je vous explique ce qu’est le principe « d’aimer dans la fusion ». Il y a bien sûr différents degrés mais c’est une chose qui peut amener plusieurs difficultés dans votre couple.
Je vais donc vous expliquer le mode de fonctionnement de votre partenaire ainsi que le votre et des astuces pour y remédier pour vous aider à sauver votre couple

dépendance affective

En psychanalyse, aimer dans la fusion signifie que vous avez l’impression que tout dépend de votre partenaire.

Je vous donne un exemple très simple : Monsieur rentre du travail un peu excédé de sa journée, et sa partenaire qui est dans le fonctionnement d’aimer dans la fusion, va tout de suite penser que c’est à cause d’elle, que la mauvaise humeur de monsieur ne dépend que d’elle et qu’il y a un forcément un problème lié à elle, au couple.

De là, madame adopte un comportement « oppressant » en le questionnant « qu’est ce qu’il y ? Qu’est ce qu’il ne va pas ? Est-ce que j’ai fait quelque chose de travers ?…. ».

Cette attitude est très pesante pour monsieur qui sait pertinemment que ce n’est pas de la faute de madame mais que c’est tout simplement la journée qui a été difficile

 

Pour vous aider à mieux comprendre, je vous fais le parallèle avec une autre situation :

Je suis maman d’une petite Laura que j’aime beaucoup. Nous avons pour habitude de jouer tous les soirs, durant le repas, au jeu du « ni oui ni non ». Je me prête au jeu volontiers sauf un soir parce que je rentre du travail fatiguée, énervée car plusieurs soucis se sont enchaînés, Je refuse donc de jouer avec ma fille, je suis énervée, agacée et je lui fait comprendre. Est-ce qu’à ce moment là, selon vous, j’aime moins ma fille parce que j’ai refusé de jouer avec elle ?

Evidemment et heureusement, cela n’a rien à voir. Ce n’est pas parce que je n’ai pas voulu jouer que j’aime moins ma fille. C’est simplement que ma journée à été compliquée, et que je ne suis pas disposée à jouer avec elle.

Dans le sentimental, c’est exactement la même chose.

Il faut comprendre que lorsque vous êtes face à une situation que vous ne maîtrisez pas, comme votre partenaire qui rentre fermé, énervé, vous pouvez verbaliser, certes mais sans insister : « Il y a quelque chose qui ne va pas ? Tu veux en parler ? ».

Mais n’insistez pas à vouloir gratter des informations si votre partenaire ne veut pas vous les donner. Partez du principe que votre partenaire est adulte et que s’il veut en parler, il en parlera. Le sujet est donc clos, vous retournez à vos occupations.

Dans le cas ou vous avez l’impression que le problème est que votre partenaire est plutôt lunatique, parce qu’un jour il rentre plein de tendresse et un autre au contraire, énervé, il y a des astuces !!!

Vous devez verbaliser sans hésitation en lui expliquant que vous vous êtes rendu compte qu’il était un peu lunatique, pas linéaire dans sa façon de faire avec vous.

Proposez-lui de faire l’effort d’arrêter de le questionner dès que vous voyez que ça ne va pas mais en contrepartie, il devra verbaliser de lui-même ce qui ne va pas.

De cette manière, vous ne serez plus stressé(e) lorsque votre partenaire rentre et que quelque chose ne va pas, et lui de son côté, ne sera plus oppressé par plusieurs questions sur son état.

Pour résumer, en appliquant mes astuces, vous pourrez vous rendre compte que les situations seront mieux vécues des deux côtés.

En revanche, il y a plusieurs degrés qui peuvent, pour certains, relever d’une pathologie.

Dites vous que « non, nos chéri(e)s ne dépendent pas que de nous et que nous avons tous nos moments et nos univers ».
 
Évaluation gratuite

 

 

Read previous post:
j'ai peur de m'engager
Pourquoi cette peur de l’engagement ? Comment tenter d’y remédier ?  

La peur de s’engager dans son couple peut provoquer des discordes avec votre partenaire. Lui, ne vous comprend pas, et...

Close