Etes vous dépendant(e) affectif ? Faites le test ! - Love Consulting
Pour obtenir une évaluation gratuite ! Cliquez-ICI

L’amour n’a pas de définition précise. Aimer est un mot auquel vous donnez tous votre sens. Vous pouvez vous sentir libre, heureux lorsque vous êtes en couple mais vous pouvez aussi vous sentir dépendant de l’autre. Cette dépendance peut aussi amener votre couple à la rupture si elle devient extrême. Votre partenaire peut très vite se sentir étouffé, oppressé et peut avoir beaucoup de pression. La dépendance affective n’est pas une maladie incurable. On peut y remédier. Cette dépendance découle de plusieurs facteurs. En effet, il y a des profils plus sujets à cela. Les personnes qui manquent d’estime de soi et qui ont besoin du regard extérieur pour se sentir valorisées. En général, les dépendants affectif donnent bien plus qu’ils ne reçoivent, c’est un besoin vital et une source d’épanouissement. L’idée de pouvoir être abandonnés les terrorisent et ils se raccrochent donc à leur partenaire qui inspire la confiance et la sécurité.

Je vous propose de faire le test pour savoir si oui ou non vous êtes dépendant. Choisissez  oui si vous êtes d’accord et non si vous n’êtes pas d’accord.

 Vous prenez toutes vos décisions en fonction de votre partenaire :

Oui

Non

C’est plus fort que vous, vous avez besoin de lui envoyer plusieurs messages dans la journée ?

Oui

Non

Si votre partenaire sort avec des amis sans vous, cela vous rend malade ?

Oui

Non

Si votre partenaire devait mettre fin à votre relation, vous pensez que vous ne pourrez jamais surmonter cela ?

Oui

Non

Vous avez souvent peur que votre partenaire parte si vous vous opposez à lui /elle ?

Oui

Non

Il n’y que lorsque vous êtes ensemble que vous vous sentez bien ?

Oui

Non

Vous ne supportez pas qu’il/elle puisse être regardé(e) par quelqu’un d’autre ?

Oui

Non

Vous avez tout le temps besoin de savoir ou il/elle est, avec qui et ce qu’il/elle fait ?

Oui

Non

Votre partenaire est tout pour vous ?

Oui

Non

S’il/elle rencontre des contrariétés, vous êtes aussi contrarié(e) que lui /elle ?

Oui

Non

Passer un weekend sans lui/elle est inimaginable ?

Oui

Non

Vous êtes prêt à tout faire pour le /la satisfaire ?

Oui

Non

Si une amie vous dit du mal de votre partenaire, vous n’écoutez pas et préférez couper les ponts ?

Oui

Non

Lorsqu’il/elle est dur avec vous, vous laissez passer sans rien dire ?

Oui

Non

Vous êtes capable d’attendre des heures à rien faire en attendant qu’il /elle vous rejoigne ou réponde à un message ?

Oui

Non

Des amis vous proposent une sortie entre fille ou entre garçons alors que vous avez « peut être » la possibilité de votre partenaire à la place, vous refusez sans réfléchir au risque de rester seul(e) ?

Oui

Non

Vous n’avez pas vraiment d’ univers personnel car vous souhaitez tout partager avec votre partenaire ?

Oui

Non

Une majorité de OUI : Pas de doute possible, vous dépendez complètement de votre moitié.

Vous considérez votre partenaire comme l’une des priorités de votre vie. Impossible pour vous d’imaginer un instant que cette relation peut prendre fin. Votre partenaire représente tout pour vous, il est votre poumon, votre oxygène. Vous arrivez à certains moment à prendre sur vous lorsque quelque chose vous déplaît mais certains de vos comportement sont incontrôlables : vous êtes de tendance jaloux / jalouse, vous avez le besoin permanent de tout savoir de ses moindres faits et gestes et si jamais il/elle se permettait de sortir sans vous, c’est douloureux parce que l’idée qu’il/elle puisse s’amuser sans vous est difficile.

Ce comportement qui peut être interprété comme une belle preuve d’amour  peut compromettre la pérennité de votre relation. Même si votre partenaire vous aime aussi, il peut étouffer à cause de votre comportement. Accepter que l’on peut être heureux sans vous l’espace d’une soirée ne veut pas dire que l’on ne vous aime pas. Comprendre qu’un couple c’est être deux personnes avec leurs univers respectifs qui « en plus » on un univers commun c’est s’assurer une tolérance et une confiance particulière au sein de son couple.

Une majorité de NON : Vous êtes amoureux mais vous êtes raisonnable.

Sauvé, vous n’êtes pas quelqu’un de dépendant affectif. Vous aimez votre partenaire mais vous faites en sorte de ne pas être dans l’excès. Souvent, vous savez démontrer votre amour par vos actes plutôt que par vos paroles. Il est important pour vous de préserver votre univers personnel parce cela reste votre source d’épanouissement. A l’inverse du dépendant, vous ne ressentez pas le besoin d’être collé à votre moitié H24 tout en sachant apprécier les moments à deux. Vous avez compris que pour que le couple s’épanouisse, vous devez d’abord vous épanouir personnellement.

La dépendance affective amène souvent  une image faussée du couple. Si vous faites partie de ces cas, rassurez-vous vous n’êtes pas dans une impasse, au contraire. Il y a des exercices à mettre en pratique au quotidien pour vous aider à sortir de ce cercle vicieux et à préserver votre couple. En bref, si vous êtes motivée et que vous l’envie de guérir de cette dépendance vous avez  toutes les chances d’en sortir.