Peur de l'engagement : Mes 5 conseils pour l'aider à s'engager. - Love Consulting
Pour obtenir une évaluation gratuite ! Cliquez-ICI

La peur de l’engagement concerne autant les hommes que les femmes donc les conseils que je vous donne s’appliquent bien aux deux sexes ! Votre situation est compliquée parce que vous êtes amoureux ou amoureuse de votre partenaire qui semble être bloqué. Votre relation amoureuse n’évolue pas, stagne et vous avez peur de jamais pouvoir sortir de cette impasse.

5 conseils pour l’aider à s’engager

Vous avez essayé beaucoup de techniques comme la compassion, la gentillesse, l’empathie … l’ultimatum, mais rien jusqu’à présent ne fonctionne. Dans cet article je vous livre mes 5 conseils, qui ont déjà fait leur preuve avec mes consultants confrontés à cette situation.

Des concessions oui mais pas de sacrifices

Ce n’est pas parce que vous êtes en couple avec un partenaire qui à peur de s’engager que vous devez oublier votre désir de construire une relation stable constructive et équilibrée. Si vous partez du principe que c’est parce qu’il ou elle a peur de s’engager avec vous que vous ne pourrez pas faire autrement que de vous mettre à son rythme alors dans ce cas, vous avez plus chances que votre relation amoureuse n”évolue jamais. Il faut comprendre qu’une personne qui a peur de quelque chose doit justement  être stimulée pour essayer de dépasser cette peur. Si vous allez dans son sens, cela veut dire que vous le ou la confortez dans ses craintes, que vous vous adaptez à ce qu’il ou elle peut donner sans en demander plus. Avec tout cela comment voulez vous que votre compagnon ou compagne ait un déclic si vous le laissez dans sa zone de confort ? Donc pour amener votre compagnon à s’engager dans votre relation, vous ne amoureuse, il ne faut pas avoir la sensation d’être dans le sacrifice.

Exprimez vous  

A votre avis pourquoi restez vous bloqué(e) face à un conjoint qui a peur de s’engager ? Parce que vous n’exprimez pas ce que vous attendez de votre relation. Parce que si vous n’expliquez pas à votre compagnon que vous ne pourrez pas vous contenté éternellement du peu qu’il vous donne aujourd’hui, il ne bougera pas de lui même de cette situation ultra confortable. Nous savons aujourd’hui qu’une personne qui à peur de l’engagement à tendance de ne pas faire de sa vie sentimentale une priorité. En bref, vous avez souvent l’impression d’être la dernière roue du carrosse au niveau de son organisation. Comment voulez vous obtenir plus de sa part, comme du temps passé ensemble, prendre de vos nouvelles régulièrement ou même d’être plus régulier dans vos rendez vous si vous n’exprimez rien ? Peur de l'engagement Si vous n’arrivez pas à vous positionner plus clairement vis à vis de vos attentes c’est parce que dans le fond, vous n’osez pas, parce que vous aimeriez que “l’effort” vienne de lui et vous en arrivez même à vous dire que si vous osez demander, il va forcément se braquer. Mais comprenez que ce qui peut paraître anormal pour vous comme ne pas donner de nouvelles pendant plusieurs jours, peut paraître tout à fait normal pour lui. Donc si vous n’exprimez rien, comment voulez vous qu’il devine ou qu’il sente que la corde peut casser ?! En bref, même s’il sait que certaines choses vous déplaisent mais que pour autant vous les supportez quand même, il n’y aucune raison apparente qu’il change étant donné que ça fonctionne bien comme ça.

Je veux être rappelé 

Ne pas se faire piéger par certaines phrases  

“Mais tu sais, aujourd’hui, je ne peux pas te donner plus”… “je pense ne pas être à la hauteur de tes attentes” … “je ne veux pas te bloquer, si tu n’es pas heureuse”. Si votre partenaire est un phobique de l’engagement, vous avez certainement déjà dû entendre ces phrases. Ces phrases fonctionnent très bien pour vous faire peur ou vous couper l’herbe sous le pieds dès que vous tentez une approche pour exprimer ce que vous souhaitez. Ce qu’il exprime veut dire  en gros que vous n’avez pas cinquante solutions : vous devez vous mettre à son rythme sinon ça pourra pas fonctionner entre vous deux. Si vous prenez tout ceci au sérieux, il faut vous rendre à l’évidence, cela veut dire que vous n’aurez plus le courage de lui parler de vos frustrations ou envies, que vous accepterez de subir la relation. Face à genre de phrases, vous devez au contraire lui tenir tête en répondant que vous ne demandez pas la lune, vous ne demandez pas un mariage, une vie commune tout de suite ou un enfant l’année prochaine et qu’il ne faut pas non plus partir dans les extrêmes… que si la relation reste comme ça, qu’elle n’évolue pas, alors en effet, vous finirez par décrocher. En faisant cela, vous ne vous montrez pas acquise comme il pourrait le penser, vous lui donnez la sensation qu’il peut vous perdre à tous moments s’il ne songe pas à faire quelques “efforts”.

Ne vous montrez pas toujours disponible

Très classique lorsque vous êtes en couple avec un partenaire qui à peur de l’engagement : étant donné qu’il vous consacre peu de temps, lorsqu’il propose quelque chose, vous sautez sur l’occasion  et vous acceptez tout de suite. Quitte à annuler une soirée prévue depuis longtemps avec vos amies. Attention, même si c’est légitime de votre part cela peut être dangereux. Si vous vous montrez trop malléable en disposant de ce qu’il impose dans votre emploi du temps, si vous vous rendez complètement à sa disposition, vous lui indiquez sans le savoir qu’il n’a finalement pas d’effort à faire pour vous trouver plus de temps parce que vous accourez et vous vous adaptez à lui le peu de fois ou il vous sollicite. La peur de l'engagement Il est donc primordial de ne pas toujours accepter ses rendez vous surtout s’il n’accepte jamais les vôtres. C’est une bonne manière de commencer à le stimuler et lui faire réaliser que s’il veut obtenir, il doit donner … mon fameux “donnant/donnant”. C’est finalement parce que vous savez qu’il à la trouille de s’engager que vous acceptez que la relation mette plus de temps à évoluer, pour autant, ça n’empêche pas qu’il puisse faire un peu plus d’efforts vous concernant.

Valorisez ses efforts 

Dépasser une peur ou une crainte est quelque chose qui n’est pas du tout évident. C’est pour cela qu’il est important, que lorsque votre compagnon vous montre des signes de “bonne volonté”, que vous le valorisiez. N’hésitez pas à lui faire part que ses efforts vous touchent et que vous l’en remerciez. Faites lui remarquer si par exemple il a pris un peu plus de vos nouvelles que ce qu’il avait l’habitude de faire, que cela vous fait plaisir. N’en faites pas trop non plus 😉 Evidemment, face à une peur de l’engagement, il y a plein d’autres conseils à appliquer. Mais ces 5 conseils font partie de la base fondamentale indispensable pour commencer à aider votre compagnon à dépasser ses peurs.

Je veux être rappelé

Témoignage

Quand Cécile ne réussit pas à faire s’engager ses partenaires

Je suis dans une impasse et je me pose énormément de questions. Depuis quelques mois je mets tout en place dans ma vie pour faire des rencontres en espérant tomber un jour sur le bon, celui qui sera raide dingue de moi. Le problème c’est que je vis des relations stagnantes dans lesquelles mes partenaires ne s’attachent pas assez et finissent souvent par me dire qu’ils n’ont pas le petit truc au fond d’eux, de la tendresse mais pas la flamme qui fait qu’ils ont envie de continuer. Je suis une personne entière, lorsque je fais une rencontre je décide de me donner à fond pour que cela fonctionne. Je n’ai aucun tabou, je ne cache rien et je suis capable répondre aux attentes de mon partenaire. Aujourd’hui je fatigue et je rêve de me sentir aimée, choyée pour être enfin sereine et vivre une belle histoire d’amour. Alors qu’ils reconnaissent que je donne beaucoup et que je suis généreuse ils ne semblent pas s’attacher à moi, est ce que le problème vient de mon physique, alors qu’ils me disent me trouver belle ?  
 
Réponse : Bonjour Cécile, Beaucoup de célibataires rencontrent la même difficulté. Et je comprends que vous soyez fatiguée de vivre toujours les mêmes situations. Pour autant, il ne faut pas tout remettre en question et surtout ne pas penser que le physique uniquement peut jouer un rôle dans vos difficultés. Il y a des points précis auxquels il faut accorder de l’importance pour parvenir à les faire tomber amoureux. Etre entière est une belle qualité mais il faut savoir que dans les débuts d’une relation, conserver une part de mystère pour donner envie à l’autre de creuser un peu, est toujours une bonne chose. De cette manière on parle aussi de challenge parce qu’il faut le savoir, les hommes n’aiment pas quand c’est du « tout cuit ». C’est justement le challenge de la séduction qui leur donne envie d’aller plus loin. Autre point intéressant, savoir cerner la personne qu’on a en face permet de savoir lesquelles de vos qualités vous pouvez mettre en avant pour alimenter le jeu de séduction. En bref Cécile, je vous conseillerai d’y aller progressivement, d’apprendre à cerner la personnalité de votre rencontre et de ne pas tout dévoiler de vous d’un seul coup, vous aurez alors plus de chances de décupler les sentiments de votre compagnon.

La peur de l’engagement : Évitez les pièges

Vous vivez une relation amoureuse avec un homme qui à peur s’engager ? Vous ne voulez pas en arriver à la séparation et vous aimeriez bien le rendre accro ? Pour conquérir un homme qui est phobique de l’engagement, il faut avant tout éviter certains pièges pour éviter de vous ancrer dans une relation sentimentale qui n’évolue pas. Pour parvenir à vos fins, vous devez comprendre ce qui peut pousser votre compagnon à avoir peur de l’engagement. Pour l’amener à s’investir progressivement dans votre relation amoureuse, il y a des choses à faire et d’autres à ne pas faire. La peur de l’engagement n’est pas une fatalité, elle peut se vaincre !!! Vous avez donc la possibilité d’accompagner votre compagnon à dépasser cette peur. Dans ma vidéo, je vous explique comment vous y prendre. Abonnez vous à ma chaîne YouTube pour ne pas manquer mes prochaines viédéos : )     https://youtu.be/5_kk_0r6XtY La peur de l’engagement est une peur qui consiste à fuir toute notion d’engagement sur le court  moyen ou long terme et même sur de simples projets à deux comme se faire un restaurant la semaine d’après ou un weekend en amoureux le mois suivant. Il est vrai que c’est un « phénomène »  qu’on a  plus tendance à attribuer à la gente masculine sauf que contrairement à ce qu’on peut penser, les femmes sont aussi concernées. Dans cet article, je vais tenter de lever le voile à ce sujet pour vous permettre de mieux comprendre cette problématique. Je vous donne également quelques astuces et actions à mettre en place pour ne pas vous enliser et subir trop longtemps cette situation trop longtemps.

Détecter la peur de l’engagement

En règle générale, votre relation amoureuse démarre plutôt bien. Rien, dans le comportement de votre compagnon ou de votre compagne, ne laisse présager que vous avez à faire à une personne qui ne souh aite absolument pas construire et qui fuit littéralement devant le moindre engagement !  Vos échanges sont harmonieux, vous parlez sans tabou, vous vous envoyez des messages sympas auxquels les réponses sont rapides… vous vous voyez régulièrement … vous avez droit à des tonnes de compliments…  Mais du jour au lendemain, vous vous rendez compte que les contacts deviennent irréguliers. Vous envoyez un message pour proposer quelque chose et il ou elle répond des heures après ou pas du tout. Vous commencez à poser des questions sur un éventuel problème et souvent votre compagnon ou votre compagne vous fait sentir que c’est vous qui vous faites des films, que vous devenez un peu collant(e), oppressant(e).Les projets à deux se font de plus en plus rares. Il ou elle est moins disponible, trouve des excuses du genre « le mois prochain ? Un weekend à deux ? Attends on en reparlera je ne sais pas c’est un peu loin, j’ai beaucoup de boulot tu sais… » . Si vous abordez le sujet en essayant de creuser vous avez souvent des réponses comme « C’est compliqué… je ne peux pas te donner tout de suite ce que tu attends…J’ai besoin de temps » De là, votre relation amoureuse prend un tout autre cap, vous n’êtes pas serein(e), dans l’attente, dans l’incertitude…Vous vous remettez en question sans arrêts pensant bien trop souvent que vous avez fait ou dit quelque chose qui à déclenché cela. Et c’est légitime de culpabiliser parce que pour vous, il s’est forcément passé quelque chose étant donné que les débuts étaient assez prometteurs !! Puis vous allez sans le vouloir lui trouver un tas d’excuses comme des séquelles de sa relation passée, son emploi du temps chargé… sa vie compliquée… En bref, si vous reconnaissez votre histoire en lisant ceci, aucun doute, votre compagnon ou compagne « souffre » de cette fameuse peur de l’engagement. Ces personnes ont juste besoin d’une relation « bonus » sans prise de tête et sans obligations particulières. Mais pas d’inquiétude, il est possible de les amener à avoir une vision et des envies différentes concernant votre couple.

Comment éviter les pièges de la phobie de l’engagement ?

La peur de l’engagement n’est pas quelque choseà prendre à la légère ou une simple excuse que donne votre conjoint ou conjointe. Comme je l’explique dans ma dernière vidéo «  Il ne veut pas s’engager, peur de l’engagement : comment éviter les pièges ? » C’est une peur bien réelle pour laquelle chacun doit prendre ses responsabilités. Pour commencer il y a des choses à ne pas faire : Les interdits !

  • Essayer de trouver des solutions pour lui ou elle en l’épaulant un peu trop.
  • Faire preuve de trop d’empathie, c’est-à-dire lui montrer que vous comprenez complètement ce qu’il ou elle dit au point de vous oublier et de mettre de côté ce que vous voulez vraiment par rapport à votre relation.
  • Lui laisser tout le temps dont il ou elle a besoin pour avoir ce fameux déclic !

Ce qu’il faut impérativement mettre en place : Votre compagnon ou compagne verbalise qu’il ou elle a besoin de temps pour pouvoir s’investir.  Dans les faits, c’est normal, cela montre aussi qu’il ou elle ne souhaite pas mettre un terme définitif à la relation ou vous perdre bêtement. Vous devez donc accepter mais pas à n’importe quel prix. Il faut que ce temps soit constructif pour que la relation évolue. Lui laisser du temps et ne rien entreprendre en parallèle ne sert à rien.  Vous devez donc tomber d’accord sur des contreparties qui vous conviennent à tous les deux. Si par exemple il ou elle estime que vos débuts sont allés un peu vite et qu’il ou elle pense qu’il faudrait vous voir un peu moins. Dans ce cas, vous pouvez accepter en faisant l’impasse sur la quantité des rendez-vous à condition de tout miser sur la qualité ! Je m’explique : vous pouvez vous voir moins mais mieux.  Lorsque que vous vous voyez, faites en sorte de passer des moments agréables et  plus longs  en faisant des choses que vous n’aviez pas l’habitude de faire. Expliquez-lui qu’il y a une différence entre une relation qui avance progressivement et une relation stagnante qui ne mène nulle part. Quoi qu’il en soit, votre relation doit toujours évoluer même doucement et passer certains caps. Par exemple, vous commencez par un bout de soirée ensemble et progressivement, une nuit … puis un weekend entier. En bref, vous devez sans arrêt stimuler votre compagnon ou votre compagne pour éviter de le ou la  conforter dans sa peur et le ou la laisser dans une zone de conflit dans laquelle il ou elle serait bien tenté de rester sans bouger. Si vous êtes prêt(e) à faire des efforts pour que votre relation amoureuse évolue, votre compagnon ou compagne doit accepter d’en faire aussi parce que ça ne peut pas marcher que dans un sens. C’est en demandant que vous obtenez et pas autrement. En ne disant rien, votre compagnon ou compagne pourrait penser que finalement la situation vous convient sauf que vous continuerez à subir en attendant un déclic qui ne viendra sûrement jamais seul. C’est grâce à votre comportement que vous pouvez  faire changer celui de votre compagnon ou compagne. Faites-vous valoir, faites valoir vous souhaitez aussi. Si vous avez entamé une relation amoureuse, c’est bien qu’il y a quelque chose à la base qui vous lie ?! C’est bien que vous lui plaisez Non ?! Que vous êtes intéressant(e) ? Alors faites-vous un peu confiance ; )

1er avis mail gratuit

Pourquoi a t-il peur de l’engagement ? 3 astuces pour avoir ma place

En couple avec une homme, vous ne comprenez pas son discours. En effet, il explique être bien dans la relation amoureuse mais ne pas pourvoir s’engager davantage. En effet, il traverse une période compliquée, doit vendre son bien qu’il avait en commun avec son ex femme, déménager, se réinstaller ailleurs ou encore gérer la garde des enfants … Cette situation ne ressemblerait-elle pas “un peu” à celle d’un homme qui a peur de l’engagement ?! Si vous êtes dans cette situation, je vous livre 3 astuces qui vous permettront de vous faire votre place dans cette relation amoureuse et de manière durable ! A noter que cette situation est valable autant pour les femmes que pour les hommes.

Analyse de la situation pour mieux comprendre

Dans un cas comme le vôtre, si votre compagnon ne sait pas faire la part des choses entre sa vie sentimentale et se difficultés personnelles, c’est qu’il n’est pas capable ou a du mal à gérer ces deux domaines de vie. Comme je l’explique dans ma vidéo, c’est un peu comme ci vous faisiez un vase communiquant entre le domaine sentimental et privé. Tant que son esprit n’est pas tranquillisé par rapport aux difficultés qu’il rencontre, il n’est pas capable de faire la part des choses et de s’investir avec vous. En bref, il donne la sensation d’avoir peur de s’engager. Un peu comme si la difficulté personnelle rencontrée prenait toute son énergie et accaparait toute son attention. La situation actuelle dépend aussi de la place que votre compagnon donne à son couple : il faut comprendre que quelqu’un qui rencontre de grosses difficultés à régler, ne fera pas forcément de son couple une priorité. Et ce qui est intéressant de soulever, c’est que finalement, nous vivez peut être la même chose : sentant que votre relation sentimentale à du mal de décoller, vous vous minez le moral et vous n’arrivez peut être pas à vous investir correctement et pleinement dans d’autres domaines de votre vie : professionnelle, personnelle, amicale …

Astuce 1 : Trouver un intérêt pour chacun

Votre compagnon a peu de temps à vous consacrer parce que la vente de sa maison accapare tout son temps de libre. Lui proposer de vous voir devient un véritable parcours du combattant parce qu’une fois sur deux, sa réponse sera négative. Dans ce cas, voici comment vous pouvez proposer les choses : “Je me rends bien compte que cette vente te stresse alors est ce que ça te dirait de me rejoindre samedi pour aller dîner ensemble ? Ça te ferai sans doute du bien ?” En adoptant cette manière de communiquer, vous ne le faites pas culpabiliser, vous ne lui reprochez rien, bien au contraire, vous allez dans son sens et vous donner la sensation que vous respectez sa manière de fonctionner tout en vous faisant une petite place dans sa vie. Vous lui proposez un gagnant / gagnant : “Si tu viens dîner avec moi, ça te fera du bien et à moi, plaisir”.  Evidemment, cela fonctionne si nous partons de l’hypothèse que s’il vous accorde peu de temps c’est parce qu’il est sincère et honnête sur le fait qu’il n’arrive pas à gérer plusieurs choses à la fois et qu’il ne se cacabe pas derrière ce prétexte pour éviter de donner plus à votre relation. Donc, en formulant votre demande comme dans l’exemple donné plus haut, elle ne pourra être que bien accueilli.

Astuce 2 : L’amener à réaliser que vous n’êtes pas une entrave à ses projets

Comme pour l’astuce numéro 1, c’est garce à la bonne manière de communiquer que cette astuce portera ses fruits. A la différence que le ton de votre voix à un rôle important parce qu’il doit dédramatiser la situation et non de donner l’impression que la situation est grave. Le but étant de le sensibiliser sur le fait que même s’il à des problèmes, il peut vous trouver un peu de temps parce que l’un n’empêche pas l’autre. Voici un exemple très concret d’un discours à tenir : ” Ça serait bien étant donné que ton projet professionnel te prend beaucoup de ton temps, et que ça va faire 2 semaines qu’on ne sait pas vu, qu’on se mette d’accord sur une soirée qu’on pourrait passer ensemble et qui te fera beaucoup de bien, j’en suis certaine. D’autant que passer un peu de temps ensemble, ne t’empêcheras en rien d’avancer sur ton projet “. En communiquant de cette marnière c’est aussi l’assurance de ne pas rentrer dans son jeu, qui vous obligerait à accepter le peu qu’il puisse ou qu’il accepte de vous donner. De plus, en adoptant cette attitude, c’est un façon de dédramatiser sur l’instant, la situation tel qu’il l’a perçoit.

Astuce 3 : Le responsabiliser aux prises d’initiatives

Profitez d’un moment de partage pour dire clairement à votre compagnon que vous comptez sur lui pour organiser la prochaine soirée. De ce fait, vous lui demandez donc d’en être à l’initiative sans pour autant lui forcer la main. Si votre compagnon est honnête quant au fait que ce n’est pas qu’il ne veut pas mais seulement qu’il ne peut pas donner plus à votre relation amoureuse, alors il jouera le jeu à la prochaine occasion. Pour obtenir dans un couple, il faut demander et ne pas avoir peur de verbaliser vos attentes. Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui votre relation sentimentale à du mal à démarrer qu’elle est forcement vouée à l’échec. Il est souvent question du bon timing et du bon contexte pour se lancer et trouver les mots pour se faire entendre sans pour autant créer des tensions inutiles. Je sais combien, être amoureuse d’un homme ou d’une femme qui à peur de l’engagement, peut être quelque chose de difficile à vivre, et cela, malgré les sentiments présents. Il ne faut jamais avoir de regret. Si vous pensez que votre relation amoureuse en vaut la peine, alors ne perdez pas de temps et n’ayez pas peur d’aller au bout des choses. S’il prend de la distance et que vous ne savez pas comment réagir, alors c’est que vous avez besoin d’aide. Ne perdez plus de temps et remplissez votre évaluation amoureuse gratuite pour obtenir un premier avis gratuit.

Face à la peur de l’engagement : les bonnes astuces

Vous êtes en couple avec un compagnon ou une compagne qui semble avoir peur de l’engagement. Très attaché(e), vous êtes effrayé(e)s à l’idée de verbaliser ce qui ne vous convient pas parce que vous savez que vous prenez le risque de le ou la braquer. En effet, vous avez souvent la sensation que votre relation ne fait partie de ses priorités. Vous faites en sorte d’éviter les sujets qui pourraient l’irriter et vous préférez profiter des “peu” de moments qu’il accepte de vous accorder pensant à tort, qu’il aura le déclic prochainement et qu’il ou elle acceptera de donner un peu plus à votre histoire d’amour parce qu’il ou elle a tout simplement besoin de temps. Dans cet article, je vous donne des conseils avisés pour vous aiguiller sur les sujets que vous pouvez aborder en vous donnant quelques astuces sur “comment les aborder?” pour l’amener à faire quelques efforts pour vous et pour votre relation de couple.

Quels sujets aborder ? 

Le sujet de discussion dont vous ne devez surtout pas avoir peur d’aborder avec votre compagnon ou votre compagne : qu’il ou elle vous accorde un peu plus de temps ! Partant du principe que si votre compagnon à peur de s’engager dans votre relation amoureuse, c’est aussi qu’il ou elle n’est pas le ou premier(e) à prendre des initiative concernant votre relation. Comme je l’explique dans ma vidéo sur ce sujet, généralement un partenaire qui à peur de s’engager, ne vous accorde pas beaucoup de temps. Pourtant, vous êtes largement en mesure de lui demander de vous en accorder plus. C’est légitime de demander plus si vous estimez que vous n’obtenez pas assez.  Si vous bloquez sur ce sujet c’est certainement que vous manquez de confiance en vous. Sauf que si votre compagnon ou votre compagne a accepté d’entretenir une relation avec vous, c’est bien qu’il y a quelque chose qui lui plait et qu’il ou elle ne veut pas perdre ?! Vous me dites régulièrement lors des consultations de coaching amoureux, qu’il ou elle a toujours une bonne raison pour repousser un rendez vous parce qu’il ou elle a toujours quelque chose de plus important à faire. Et c’est peut être vrai mais si vous avez su vous montrer patient(e) les fois précédentes, vous pouvez lui expliquer que pour cette fois ci, il va quand même devoir se dégager du temps pour vous montrer qu’il fait des efforts de son côté. Attention, dans le cas ou votre copain ou copine exprime clairement qu’il ou elle ne peut pas faire mieux et qu’il faut composer avec, vous avez peut être à faire à une personnalité égoïste qui n’est pas dans l’effort et qui veut juste le beurre et l’argent du beurre. C’est à dire donner que lorsque ça l’arrange. Et dans ce cas, je vous conseille fortement de ne pas hésiter un instant à verbaliser que dans ce contexte, ça ne vous convient pas et qu’il n’y aucune raison que vous donniez quoi que ce soit si vous ne recevez rien. En faisant cela, vous posez vos limites et vous vous évitez une escalade interminable qui vous mettrait dans une situation d’attente perpétuelle. Votre compagnon ou compagne peut aussi se trouver des excuses du genre : “j’ai beaucoup souffert dans le passé, mon ex a été horrible avec moi, j’ai besoin de me protéger … j’ai vécu une séparation qui m’a laissé des séquelles alors je ne suis plus capable de donner comme je le faisais avant… je ne veux plus souffrir”.  Sauf qu’il y a une grande différence entre avoir peur de s’engager en ayant besoin d’un peu plus de temps pour éviter de s’emballer trop vite et se comporter comme un(e) égoïste ! Donc peur de l’engagement ou pas, votre partenaire se doit de vous accorder du temps. Vous ne lui demandez pas de vous épouser, de venir vivre avec vous tout de suite ni même d’avoir des enfants… vous demandez juste un peu plus de temps pour créer des moments de partages entre vous et faire en sorte que la relation amoureuse puisse évoluer, c’est le stricte minium. Le peur de l’engagement n’excuse pas tout ! Vous pouvez donc aborder le sujet sans aucune crainte. Vous ne passerez pas pour une personne qui en veut toujours plus mais bien pour quelqu’un qui s’affirme et qui à la tête sur les épaules et qui veut savoir où elle va !

Comment aborder ces sujets ? 

Tout d’abord, vous devez apprendre à dédramatiser. C’est important parce qu’il ne faut donner de tournure trop grave au sujet. Un peu comme quand un enfant se fait mal et qu’il pleur, pour le calmer en douceur, vous dédramatisez en lui disant que c’est le plus fort et que c’est un petit bobo. Lorsque votre copain ou copine aborde le sujet et donne la sensation qu’il ou elle essaye de justifier son comportement, répondez quelque chose comme : “Je peux comprendre qu’une relation de couple puisse t’angoisser, on ne sait pas à l’avance ce que ça va donner mais passer un peu plus de temps ensemble, c’est pas non plus le bout du monde. Je compte sur toi pour y réfléchir et  proposer un plus de sorties parce que je t’avoue qu’actuellement c’est trop peu ce que tu propose et ça ne pourra pas  m’aller éternellement”. Je sais combien ce genre de discours vous fait peur parce que vous appréhendez la réponse du genre “Si ça ne convient pas, alors tu peux arrêter” ou encore “Je ne peux pas te donner plus, je préfère qu’on en reste là”. Mais si votre compagnon ou votre compagne vous répond ceci, il faut vous rendre à l’évidence, ce n’est pas la peur de l’engagement le problème, c’est sa mauvais fois et son égoïsme. Vous ne le ou la menacez pas, parce que vous faites un simple constat en lui expliquant que vous aussi vous êtes capable de partir s’il ou elle refuse de faire des efforts. S’il ou elle tient réellement à vous, il entendra ce que vous lui dites et fera en sorte de faire quelques efforts pour ne pas vous perdre. Ce n’est pas parce qu’il ou elle dit qu’il ne peut pas donner plus pour le moment que vous ne devez pas oser en parler. Une relation amoureuse, c’est avant tout du donnant/donnant. A partir de l’instant ou vous avez l’impression de ne rien recevoir, c’est qu’il y a quelque chose qui ne vous convient pas donc il faut trouver des compromis pour vous éviter de subir cette relation amoureuse. En plus du peu de rendez vous, vous pouvez avoir peu de nouvelles. Votre compagnon ou compagne est capable de vous laisser 1 semaine, 10 jours sans vous donner de nouvelles ? Il n’est pas très “téléphone”, il est très occupé … Peu importe, il y a un minimum à respecter. Même chose que pour les rendez vous, vous ne devez pas hésiter à recadrer la situation et vous exprimer comme par exemple ceci : ” Je peux comprendre que tu ne sois pas très téléphone ou textos. Mais tu peux comprendre que tu ne peux me traiter comme ça, on est plus que des amis, nous avons des relations intimes ! Prendre des nouvelles de temps en temps, c’est une forme de respect et montrer qu’on a de la considération. Je ne te  demande pas que tu m’appelles tous les jours pendant des heures mais juste que tu prennes de temps en temps 3 minutes de ton temps pour décrocher ton téléphone et m’appeler pour prendre de mes nouvelles. Selon les réactions de votre compagnon ou de votre compagne, vous pouvez vous rendre compte qu’il ne réalise pas l’impact de son comportement. Il est possible qu’il ou elle pense que vous le viviez bien jusqu’à présent. C’est bien pour cela qu’il est indispensable de recadrer les choses à partir du moment ou elles ne vous conviennent pas pour qu’il ou elle saches qu’il faut faire quelques efforts. Moralité : C’est demandant que l’on obtient !

Évaluation gratuite

Read previous post:
Sauver son couple
Comment sauver son couple quand l’un des deux est jaloux ?

La jalousie est un sentiment qui se manifeste très souvent lorsqu'on est amoureux. Dans beaucoup de cas, ça ne se...

Close