Les 6 principaux types de personnalités : savoir les cerner. - Love Consulting
Pour obtenir une évaluation gratuite ! Cliquez-ICI

Mon métier m’oblige à m’intéresser aux comportements des individus. J’ai de beaux résultats parce que j’adapte mes stratégies en fonction des types d’individus. Comment peut-on penser qu’une façon d’agir sera appréhendée de la même manière par tout le monde ? Spécialiste dans la reconquête amoureuse et dans  la thérapie de couple, dans cet article, je vais vous détailler 6 types de personnalités auxquels nous pouvons tous être confrontés. Vous pouvez vous reconnaître ou identifier votre compagnon/compagne. L’intérêt de cet article est de vous permettre de mieux comprendre le mode de fonctionnement de ces profils pour vous aider à mieux les cerner… Un type de personnalité peut parfois comporter plusieurs profils. Il est intéressant alors de voir lequel de ces profils est  prédominant pour mieux les comprendre. À noter que dans l’intimité (famille, couple, amis) une personne peut avoir un profil différent de l’extérieur.

L’empathique

Son comportement : Il a besoin de faire plaisir aux autres. Il est à l’écoute des attentes de ses proches et fait souvent en sorte de satisfaire leurs besoins. Il sait faire preuve de compassion et se soucie du bien être des autres. Il a besoin de se sentir utile. C’est généralement quelqu’un de gaie qui aime le travail d’équipe et apprécie d’être entouré.

Sa façon de communiquer : Il est très intuitif parce qu’il est dans le ressenti. C’est quelqu’un qui n’aura pas forcément besoin que vous verbalisiez clairement vos attentes pour les comprendre. C’est une belle qualité mais cela peut lui jouer des tours dans son couple. Comme il réussit cette prouesse, il peut avoir tendance à attendre la même chose en retour. Sauf que l’être humain n’est pas un robot et ne peut pas tout deviner. Il doit donc apprendre à verbaliser ses attentes ou  à demander clairement pour recevoir. Comme il est dans l’émotion, il attend que ce soit de même en face. Il peut facilement être blessé si l’on a manqué d’esprit d’initiative pour répondre à un de ses désirs. Pour obtenir de lui quelque chose il faut communiquer sur les émotions, sur « le besoin de (pour vous)» et « la difficulté à (pour vous)» pour qu’il adhère à votre demande. L’empathique fait plus facilement s’il est touché par ce que vous lui expliquez.

Ses besoins : Il a besoin d’être reconnu pour ce qu’il est bien plus que pour son niveau social. Il se sent bien face à des gens qui le comprennent et qui ont une part de sensibilité développée. Il lui faut un sens à sa vie plus pour les autres que dans son intérêt.

Ses difficultés en couple : Comme il a une grande capacité à s’adapter aux besoins d’autrui, il peut avoir du mal à se positionner en se faisant valoir. Il peut par amour s’oublier pour privilégier l’autre.

Ses qualités en couple : Son empathie lui permet d’être une oreille attentive et de comprendre avec facilité ce que l’autre ressente. Il peut être d’un vrai réconfort et aura tendance à chercher des solutions.

 

L’obsessionnel.

 Son comportement : Il a du mal a déléguer car il a le souci du détail. Il a besoin de tout faire parfaitement. On le considère souvent comme un perfectionniste. Si quelque chose ne lui convient pas dans son travail accomplit, il est du genre à tout détruire pour tout reprendre du début. Il est angoissé par le besoin de bien faire et se met une pression énorme. De ce fait, il se considère responsable de tout ce qui l’entoure c’est pourquoi il en ressort quelqu’un généralement de contrôlant. Il ne le fait pas par plaisir pour commander mais  parce qu’il veut éviter toute « malfaçon ». Il a tendance à penser que sa méthode et ses règles sont les  « seules bonnes et uniques ». Le sentiment de culpabilité est très présent chez lui s’il pense ne pas avoir accompli l’intégralité des tâches qui étaient prévues ou s’il estime ne pas les avoir parfaitement bien faites.

Sa façon de communiquer : Il a du mal à exprimer ses émotions. Il peut donner l’impression d’être dans le contrôle à ce sujet et se montre peu expressif. Ce n’est pas quelqu’un qui s’épanche sur ses ressentis, souvent peu extraverti. L’enthousiasme n’est pas sa qualité première. Il ressent le besoin de dicter les façons de faire. Il n’est pas forcément chaleureux dans son relationnel, c’est quelqu’un d’assez formel. Il exprime plus des pensées que des émotions. Pour obtenir quelque chose de lui, il faut le convaincre. Il faut donner une logique indiscutable à vos attentes.

Ses besoins : Il a le souci de l’ordre et du bien fait. Il aime les univers rangés et les situations cadrées. Il a besoin pour diminuer ses angoisses, de minimiser les imprévus. Il aime savoir où il va et à quel moment. Les situations surprises ne le mettent pas forcément à l’aise. Il a besoin d’être reconnu pour ce qu’il fait. Il aime être félicité, valorisé sur ce qu’il accompli et sur ses valeurs.

 Ses difficultés en couple :  Il a du mal à témoigner son affection. Il est plus du genre à montrer comment faire qu’à laisser faire. Il a plus tendance à mettre le doigt sur ce qui ne va pas, ne lui convient pas que sur les efforts ou les qualités de l’autre. Comme il a besoin de généralement tout contrôler pour éviter de prendre tout risque non calculés, il laisse peu de place au conjoint(e).  Son/sa partenaire a souvent du mal à trouver ou se faire sa place. Il fait beaucoup, au point souvent, de se surmener, ce qui le pousse à attendre autant de son/sa conjoint(e).

Ses qualités en couple : Il a l’esprit d’initiative. Il a rarement besoin qu’on lui dise de faire pour faire. Il est logique, responsable et organisé ce qui peut faire de lui une bonne épaule pour se reposer. C’est généralement quelqu’un en qui on a confiance et qui attache de l’importance aux valeurs.

 

Le pervers narcissique :

Son comportement :  Il a peu d’empathie. Il ressent le besoin de contrôler les émotions de l’autre ce qui l’amène à être un manipulateur. Il a constamment besoin de se rassurer sur son altère égo ce qui provoque cette manipulation qu’il pratique chez autrui pour satisfaire ses buts. Il a une haute estime de lui même, pensent que les autres sont toujours moins … que lui. Convaincu qu’étant le meilleur, il a le droit à bien plus que les autres, il est souvent insatiable. Les choses lui sont souvent dues car il mérite tout ce qu’on lui donne. Il attache beaucoup d’importance à son apparence physique car il a besoin d’admiration. Il est très susceptible et ne supporte pas la critique. Il a souvent des réactions excessives face à la frustration ou si l’on ne va pas dans son sens.

Sa façon de communiquer : Comme il se nourrit de jouer avec les émotions des autres, il peut en une discussion passer de la flatterie à la critique sans oublier d’alterner le jeu de séduction avec celui de la culpabilité. Il est très beau parleur et s’exprime généralement bien. Il donne toujours l’impression d’être « costaud » même si ce n’est qu’une apparence. Pour vous faire entendre vous devez rentrer dans un jeu de gagnant-gagnant, premièrement pour suscitez chez lui un intérêt mais aussi pour qu’il y trouve une contre partie.

Ses besoins : Il a besoin de se sentir perpétuellement valorisé. Il faut qu’il ait l’ascendant sur son partenaire et ressente la dépendance de son partenaire pour lui.

Ses difficultés en couple : Il est manipulateur, demande à être flatté mais ne valorise jamais en retour. Il est insatiable ce qui le rend insatisfait. Le pervers narcissique en veut toujours plus sans se rendre compte des efforts fournis par son partenaire. Égocentrique, tout tourne autour de lui, ce qui l’empêche de se préoccuper ou se soucier de l’autre.

 Ses qualités en couple. Même si une relation avec un pervers narcissique est toxique il faut accepter que si des personnes tombent dans leur cercle vicieux, c’est bien qu’ils ont quelques atouts pour une relation amoureuse. Du moins dans les débuts. Le fait qu’ils prennent soin d’eux les rend souvent séduisant. Comme ils ont une intelligence certaine pour mener à bien leurs discussions, ils ont souvent de la prestance en groupe ce qui plaît d’autant plus au compagne/compagnon. Ils aiment les défis et sont de ce fait souvent des meneurs dans leur vie professionnelle (commerciaux, poste à responsabilité …) Ils savent briller en extérieur ce qui ne peut que renforcer leur charme auprès de leur conjoint/conjoint(e).

 

Le dépendant affectif :

 Son comportement : Il donne énormément niveau sentimentale car il a besoin de se faire apprécier et aimer. Il fait d’ailleurs plus pour « acheter » l’amour de l’autre que par envie ou par spontanéité. Il a souvent tendance à trouver les autres supérieurs à lui, ce qui diminue son objectivité et son esprit d’analyse par rapport aux autres. Son besoin de convenir à l’autre est plus fort que ses propres intérêts ce qui le pousse trop souvent à s’oublier pour satisfaire les attentes de son partenaire  au détriment de son bien être personnel. Dévoué et forcément serviable de ce fait, il fait beaucoup de concessions. Il a une peur liée à la rupture de son lien à l’autre. En effet, comme le dépendant affectif ne se voit pas vivre sans affection, il rend sa « source d’amour » indispensable à sa survie ! Il ressent le besoin d’être en symbiose dans son couple, au point souvent d’en attendre trop.

Sa façon de communiquer : 2 Catégories de dépendant affectif se distinguent. Les deux ont un besoin affectif insatiable mais chacun l’exprime différemment. Il y a ceux qui deviennent exigeant et intransigeant face à leurs partenaires à travers même leurs comportements. Dans cette catégorie, on trouvera des personnes plutôt impulsives voir tyrannique lorsqu’elles expriment leurs frustrations. Ensuite il y a les « plus soumis ». Effrayés par le  rejet qu’un conflit peut occasionner et le fait que trop d’accrochages puisse amener l’autre à ne plus les aimer, ils éviteront les disputes mais ne pourront pas s’empêcher de se de faire ressentir leur mal être. Ils l’expriment souvent en tentant de culpabiliser leur partenaire. Exemple : « Tu aimes plus tes parents, amis que moi ; si je perds mon travail car je suis malheureux ça sera de ta faute ; si tu m’aimais vraiment tu ferais comme cela … » Il en devienne souvent possessif, lourd et oppressant.

Ses besoins : Vous l’aurez compris, comme son nom l’indique, le dépendant affectif à la fâcheuse manie de vouloir coûte que coûte se faire accepter continuellement par les autres à cause de son besoin intarissable d’affection. Il ne supporte pas l’idée d’être seul et pense que son bonheur dépend exclusivement de son partenaire.

Ses difficultés en couple : Comme le dépendant affectif est insatiable dans son besoin d’affection, il demande à être constamment rassuré. Il perd vite les pédales s’il se sent mis de côté dans sa relation amoureuse au point d’en devenir envahissant et étouffant pour obtenir des réponses du partenaire visant à le rassurer sur ce qu’il ressent vis à vis de lui. Comme dans son esprit, « sa survie » dépend de son partenaire, il se sait vulnérable. De ce fait, il a constamment besoin de preuves et de démonstrations sur l’amour que lui porte son conjoint au point de manquer cruellement parfois de recul sur sa relation. Dans des cas extrêmes, il peut aller jusqu’à tyranniser son partenaire, tellement son exigence est démesurée.

 Ses qualités en couple. Son besoin de convenir à tout point de vue à son partenaire le rend très malléable. Il sait entendre et écouter puisque sa qualité première c’est de s’adapter pour rentrer dans le moule qui lui semble correspondre aux attentes de son conjoint. Il peut faire des concessions à l’extrême puisqu’il ne veut pas décevoir l’autre. Il aime volontiers suivre un mouvement plutôt que d’imposer ses directives.

 

Le dépressif :

 Son comportement : il est souvent à broyer du noir et à ne voir aucune solution à ses problèmes. Il se convainc généralement que rien ne joue en sa faveur pour régler un souci. Lorsque vous lui suggérez une solution, il attache plus d’importance à vous prouver qu’elle n’est pas faisable en vous apportant de contres arguments plutôt qu’en tirer un bénéfice. Son analyse des événements est généralement d’un pessimiste surévalué. C’est quelqu’un d’anxieux, d’humeur triste. Il est confronté à des sentiments de culpabilité, d’échec et de dévalorisation personnelle.

Sa façon de communiquer : Il a besoin d’amener l’autre dans sa douleur. De lui démontrer combien il n’y a pas de solution à ses difficultés. La communication est difficile avec lui car ce n’est pas de moyens ou de réponses dont il a besoin mais juste d’écoute. Il aura plus tendance à se livrer qu’à se remettre en question. Il emploie des termes appartenant aux champs lexicaux de la culpabilité, de l’échec ou de l’abandon. « c’est de ma faute, à cause de moi, je ne peux pas, je n’arrive plus, rien ne me va, ça ne me plait plus, je n’ai pas envie , je veux pas … » Il se dévalue énormément ce qui l’empêche de tenir tête dans des discussions ne se pensant jamais à la hauteur.

Ses besoins : Il a besoin de personnes solides prêtes à l’écouter à se livrer mais capable aussi de ne pas chercher à le raisonner de trop. Il faut des personnes aux pouvoirs empathiques développés pour comprendre qu’ils se doivent pour qu’il se sente bien de l’écouter plus que de le juger ou le coacher. En effet, lui apporter des solutions peut être vécu par le dépressif comme une incompréhension à sa cause. C’est prendre le risque parfois s’il n’est pas décidé à avancer de le renvoyer à ses échecs.

Ses difficultés en couple : Il restera souvent centrer sur lui à avoir le comportement d’une victime responsable de tout ce qui arrive. Au lieu de chercher ou apporter des solutions, il va préférer convaincre et se convaincre qu’il mérite tout cela et qu’il ne mérite pas mieux. Il est généralement dans l’abandon, l’acceptation voir la résignation face aux difficultés de sa relation amoureuse.

Ses qualités en couple : Malheureusement il y en a peu puisqu’il a tendance à entraîner l’autre dans ses bas. Le dépressif dans certain cas peut tout de même avoir une sensibilité plus poussée pour réussir à  comprendre parfois son partenaire lorsqu’il traverse certaines embûches. A l’inverse il peut aussi être très égoïste en se victimisant et ramenant tous à son malheur personnel en occultant la souffrance de l’autre.

 

 Le bohême :

Son comportement : il n’a pas  un grand esprit d’anticipation et de ce fait d’initiative. Avec son caractère calme, il a plutôt tendance à gérer le problème quand il est là. Il est rêveur, imaginatif et réfléchi. C’est un très bon exécutant s’il adhère aux tâches qu’on lui confit et si elles sont clairement définies. Il peut être aussi fainéant que passionné dans ce qu’il fait. Il ne se soucie pas vraiment des avis extérieurs, ni trop de son apparence, il est du genre à s’habiller en fonction du temps.

Sa façon de communiquer : Plutôt introverti, il est peu bavard. Il a du mal et n’aime pas vraiment exprimer ses sentiments. Il ne va pas dans le fond des discussions si celles-ci l’obligent à se dévoiler, il va préférer rester en surface. Il n’est pas très curieux vis à vis de son interlocuteur et a du mal à faire l’intéressé si le sujet ne le captive pas.

Ses besoins : il a besoin de solitude et de calme. Son esprit rêveur doit pouvoir vaguer sans être dérangé. Il aime faire les choses plus pour lui que pour les autres. Ce qui peut expliquer qu’il préfère les activités solitaires. Curieux intellectuellement, il aura tendance à aimer les métiers et des tâches qui le nourrissent intérieurement.

Ses difficultés en couple : Il a du mal à faire des activités qui ne lui plaisent pas même pour faire plaisir. Il faut savoir respecter ses temps de solitude et de calme. Il a du mal à aller dans le fond des choses lorsqu’il y a un problème à soulever ou à exprimer. A cause du stress, il a du mal à extérioriser ses émotions et aura plus tendance à se renfermer dans sa coquille.

Ses qualités en couple : Il est de bonne compagnie lorsqu’il apprécie les moments de partage. C’est une personne qui sait gérer les tumultes avec calme et sérénité. Il n’est pas du genre à mettre de l’huile sur le feu mais plutôt à laisser les choses s’apaiser. Il se lasse beaucoup moins vite des routines que d’autres, si la situation lui convient dans l’ensemble.

Si vous êtes encore dans l’impasse après avoir lu cet article et que vous avez besoin de plus de conseils, il vous suffit de remplir votre évaluation amoureuse gratuite ou de vous abonner à ma chaîne YouTube.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire les articles précédents :
Dispute couple
Mon ex m’a quitté car il/elle ne supportait plus nos disputes.

Vous avez vécu la dispute de trop, celle qui a tout fait basculer. Du jour au lendemain vos projets à...

Fermer